L'éditorial du mois

Bernadette Mélois, rédactrice en chef

Vivre en apôtre par Bernadette Mélois, rédactrice en chef

La fête des Apôtres et, bien davantage, le temps pascal nous rappellent notre vocation à être apôtres du Christ, c’est-à-dire à être les « envoyés de Dieu » qui annoncent au monde la bonne nouvelle du salut : Le Christ est mort pour nos péchés […], et il fut mis au tombeau ; il est ressuscité le troisième jour. Oui, nous sommes des « envoyés » et nous avons pour mission d’annoncer la joie inaltérable qui découle de la résurrection du Christ.

Nous ressemblons beaucoup à Philippe que Jésus reprend doucement : Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas ! Nous savons et même nous croyons, mais notre foi a besoin d’être affermie, d’être vivifiée pour s’incarner dans notre vie quotidienne. Croyez-moi, affirme Jésus, celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes. Quelle promesse ! À nous de lui donner vie et consistance.

Magnificat est un guide sur le chemin de l’intériorité, de la prière, de la rencontre du Christ dans un cœur à cœur quotidiennement renouvelé. Loin d’enfermer les fidèles dans un bien-être tout intérieur, la contemplation de Jésus – et, à travers lui, de son Père – nous pousse à sortir de nous-mêmes pour annoncer l’amour qui nous habite. Quel meilleur exemple que celui de Marie qui, illuminée par la présence de Jésus en son sein, se lève, et en toute hâte, se rend au service de sa cousine. Prions avec foi, puis levons-nous et vivons en apôtre de la joie pascale