L'article du mois

Bénédicte Ducatel

L’intelligence de la prière des Heures par Bénédicte Ducatel

La sanctification de l’homme

La sainteté a sa source en Dieu qui est le Saint par excellence. Et si nous sommes tous appelés à la sainteté, c’est parce que le baptême nous met en communion avec le seul Saint qui nous sanctifie. L’appel universel à la sainteté, mis en avant par le dernier concile et récemment rappelé par le pape François, trouve dans la liturgie des Heures un lieu de réponse et d’exercice.

Chemin de sanctification

Même si trop peu encore la célèbrent, la liturgie des Heures appartient au peuple de Dieu. Elle est « sa » prière et c’est en la célébrant que « la sanctification de l’homme s’opère », dit la présentation générale de la Liturgie des heures (n° 14). Comment cela se fait-il ? De différentes manières, que nous allons déployer ici.

Mise en présence du Dieu Saint

Lorsque nous prions la liturgie des Heures, nous ne le faisons qu’en union avec le Christ. C’est lui qui porte notre louange et notre intercession, c’est en lui que nous offrons notre vie. Nous sommes donc unis au Saint qui nous brûle de sa sainteté, nous initie à la vie sainte qui est la sienne, non dans le seul sens pédagogique du terme, mais dans le sens liturgique de faire entrer dans le mystère de sa vie divine. Nous devenons donc saints au contact du Saint. Et la répétition d’Heure en Heure réactive en nous cette grâce de sainteté qui nous est offerte comme un bain régénérant. « Emplis de ta présence chaque instant de nos vies (1) », telle est la prière du peuple que Dieu veut saint.

Écoute de la Parole

La présentation générale de la Liturgie des heures attire notre attention sur un autre élément capable de travailler à notre sanctification : « La vertu de la parole salutaire de Dieu » (n° 14). La liturgie des Heures est avant tout une liturgie de la Parole. Quel que soit l’office auquel nous participons, les mots que nous prononçons nous viennent de l’Écriture et, parce que nous sommes rassemblés pour célébrer dans la foi, la parole enfermée dans le livre devient pour nous parole vivante et active, car Dieu parle, et ce qu’il dit existe (Ps 32, 9). Et ce que dit Dieu, c’est son Fils, Jésus notre salut. Ainsi, la plongée en Écriture qu’est la liturgie des Heures nous fait entrer dans le salut que Dieu nous offre et qui est source de sainteté.

Offrande de soi

Nous découvrons que vivre la liturgie des Heures implique un travail de conversion parce qu’il nous faut passer de nous-mêmes à Dieu par un chemin de dépouillement au terme duquel nous entrons dans les vues de Dieu pour nous et pour le monde. À nous de nous offrir avec le Christ pour que ses paroles soient les nôtres et que nos paroles soient les siennes. Or, dit-il, « mes paroles ne passeront pas » (Mc 13, 31) car elles sont vie éternelle (cf. Jn 6, 68), et donnant sa vie pour nous, il prononce la parole qui sauve définitivement. La liturgie des Heures propose un chemin exemplaire où l’homme se sanctifie en s’unissant à l’offrande du Christ, Dieu saint, fort et immortel.

 

 ---------

1. Intercession, Avent, samedi soir I et II.