Facebook Pixel

L'article du mois

Question du mois par La rédaction

Les fêtes à souhaiter

  • Comment les prénoms de la rubrique « Bonne fête » sont-ils choisis ?

La constitution sur l’Église Lumen gentium, dans son chapitre 5, enseigne l’appel universel à la sainteté comprise comme la perfection de la charité : l’amour qui va jusqu’au bout. Notre source première est le calendrier liturgique sous sa forme générale. Une autre source importante est le Martyrologe romain, ce livre liturgique présente quotidiennement un certain nombre de saints et de bienheureux dont l’Église a retenu le nom au cours des siècles. Très vite, l’Église organise le culte des saints en établissant des listes précises où, à côté du nom du martyr, sont mentionnés la date de sa mort et le lieu de sa sépulture. À partir du viiie siècle, l’habitude est prise de compléter ces listes par une courte notice disant de quelle manière le saint a rendu gloire à Dieu. Par ailleurs ce livre annonce publiquement les fêtes et les diverses célébrations parce qu’il stimule les communautés et les assemblées dans la quête de la sainteté, à partir de l’exemple de personnes passées à Dieu que l’Église a reconnues saintes. La rubrique est aussi complétée par des prénoms dérivés ou associés à ceux des saints, par exemple, Déotille pour Berthe, sans qu’aucune Déotille ne soit encore inscrite au Martyrologe.