Facebook Pixel

L'éditorial du mois

Chers amis, par David Gabillet, rédacteur en chef

Méditant le mystère de la Visitation que nous célébrons à la fin du mois, saint Charles de Foucauld écrivait : « Ce que va faire la Sainte Vierge dans la Visitation […] c’est sanctifier saint Jean, pour lui annoncer la Bonne Nouvelle, pour l’évangéliser et le sanctifier, non par ses paroles, mais en portant en silence Jésus auprès de lui, au milieu de sa demeure. Ainsi font les religieux et les religieuses voués à la contemplation dans les pays de mission : ils y viennent pour évangéliser et sanctifier les peuples, sans paroles, en portant Jésus au milieu d’eux en silence ; en le portant parmi eux dans la Sainte Eucharistie, et en le portant dans sa vie, la vie évangélique dont ils donnent l’exemple. »

Nous ne sommes certes pas tous appelés à mener une vie contemplative en pays de mission. En revanche, notre vocation n’est-elle pas d’annoncer l’Évangile, en commençant tout simplement par le vivre dans nos relations avec nos familles, nos voisins, nos collègues ? Nous pourrons porter Jésus au monde si nous percevons « avec joie dans le sacrement de l’eucharistie le Christ toujours vivant » (messe de la Visitation). Pour faire place au Ressuscité en nous, « sortons de nous-mêmes, allons au cœur de Jésus, allons à l’amour même » (bienheureuse Pauline Jaricot). Ainsi nous vivrons en témoins des merveilles que le Puissant accomplit pour que le salut parvienne jusqu’aux extrémités de la terre.