Facebook Pixel

L'éditorial du mois

La liberté des enfants de Dieu par David Gabillet, rédacteur en chef

« Répands sur nous ta miséricorde en délivrant notre conscience de ce qui l’inquiète et en donnant plus que nous n’osons demander. »

Belle prière que nous faisons le premier dimanche de ce mois. Ainsi la liturgie non seulement s’intéresse à ce qui nous inquiète mais réalise ce qu’elle demande : la libération de ce qui nous oppresse. Le « Regard sur la liturgie » nous aidera à comprendre que « chaque liturgie est un chemin ­d’Emmaüs » car nous y entrons « avec le poids de nos vies et c’est sur ce chemin que le Christ vient à notre rencontre ». Lui qui a traversé nos chemins d’angoisse, il vient à nous et nous donne sa paix. Cette paix, fruit de l’Esprit Saint qui anime la prière de l’Église pour que grandisse en nous la liberté des enfants de Dieu. Car le Christ nous apprend à redécouvrir notre âme d’enfant pour être toujours plus libres d’aimer, afin de discerner ce qui est important, selon les mots de saint Paul. Nous savons bien que ce qui a de la valeur, c’est la foi qui agit par la charité, et c’est ce vers quoi nous conduit la liturgie.

En ce mois, où nous sommes attentifs à l’aspect missionnaire de notre vie baptismale, nous nous laisserons conduire par la parole de Dieu, tout comme nous aiderons nos enfants à en approfondir le sens, pourquoi pas à travers la nouvelle formule du Magnificat Junior qui leur est destinée.

« Que rien ne vous trouble, disait la grande Thérèse, Dieu seul suffit. »

Qu’au fil de ce mois la prière nous ouvre à l’esprit d’enfance.