Commentaire de la couverture

« Vous êtes la lumière du monde ! » par Pierre-Marie Varennes

 

Le Christ Jésus est Lumière née de la Lumière. En voulant manifester ces deux vérités dans la construction des églises, les architectes chrétiens, au XIIe siècle, inventèrent l’arc brisé et la croisée d’ogives qui permettent d’équilibrer les forces sur les piles. Les murs n’ont donc plus à supporter le poids de la structure et peuvent alors être constitués de grandes verrières laissant la lumière inonder la nef. L’art « français » (parce qu’il est apparu et s’est développé en Île-de-France), dit plus tard « gothique », était né. Cet art original, aussi lumineux que raffiné, allait conquérir toute la chrétienté. Cependant, la Lumière née de la Lumière est à jamais le Verbe incarné. Il fallait donc que la lumière qui baignait l’édifice sacré ne fût pas silencieuse mais s’exprimât en tant que parole de Dieu et parole humaine à la fois. Le miracle fut accompli par la mutation des verrières en monumentales bandes dessinées aussi translucides que vivement colorées. Ainsi, l’Église enseignante chargeait en quelque sorte la lumière de transmettre son message sur la Lumière née de la Lumière.

Voici donc un détail du vitrail des Apôtres, réalisé entre 1210 et 1225, qui se trouve être le vitrail central de la chapelle axiale de la cathédrale Notre-Dame de Chartres. Ce détail représente l’envoi en mission des deux frères et Apôtres Pierre et André. Puisse cette analogie par la lumière nous initier aux réalités sublimes qui sont en jeu dans la mission d’évangéliser : il « s’agit rien moins que d’engager tous les hommes et toutes les femmes de bonne volonté à passer des ténèbres à l’admirable lumière divine. Comment être crédible dans cette mission ? En étant conformé au Christ Jésus, la Lumière du monde.

 

Le Christ envoyant saint Pierre et saint André en mission (v. 1210-1225), détail de la verrière des Apôtres, cathédrale Notre-Dame, Chartres, France. © Jean-Paul Dumontier / La Collection.