Magnificat

Des idées
pour célébrer

La rubrique « Des idées pour célébrer » vous présente des propositions inédites, avec des renvois sur internet offrant des exemples de mise en œuvre.

À partir de janvier, vous trouverez aussi des suggestions de prière universelle pour chaque dimanche.

P. François-Xavier Ledoux, o.p.

Présentation générale

Mars 2024

Du 3e au 5e dimanche de Carême de cette année B, la liturgie de l’Église continue de faire résonner, à travers la parole de Dieu ainsi que dans les oraisons et les préfaces, que ces quarante jours nous sont offerts comme un temps de conversion pour nous préparer à vivre pleinement le mystère pascal. Mais qu’est-ce que se convertir, en profondeur ? N’est-ce pas, avant tout effort de notre part, (re) découvrir sans cesse que le Dieu qui est (« Je suis le Seigneur ton Dieu… », 1re lecture du 3e dimanche de Carême), est un Dieu « source de toute bonté et de toute miséricorde », et que cet appel à la conversion est d’abord un fruit de la grâce toujours offerte ? Se convertir, c’est donc répondre à cet appel à vivre « non comme des esclaves sous la loi mais comme des hommes libres sous la grâce » (cf. Rm 6, 14), à l’image du Christ, « puissance et sagesse de Dieu » (cf. I Co 1, 24).

Dans cet esprit de liberté, la liturgie nous invite à « marcher avec joie dans la charité [du Christ] qui a aimé le monde jusqu’à donner sa vie pour lui » (oraison d’ouverture du 5e dimanche), afin d’entrer en vérité dans l’Alliance nouvelle offerte en son sang pour notre salut éternel, car seul « celui qui aime a déjà franchi la mort » (cf. 1 Jn 3, 14).

Répertoire commun

On se reportera aux suggestions du mois de février :

– Pour les chants de l’ordinaire, « on pourra développer la préparation pénitentielle avec une formule litanique par exemple Seigneur Jésus, par ton mystère pascal USC664 (CNA 176) ou encore Seigneur Jésus, toi qui es venu nous sauver (CNA 177). Si l’on préfère prendre le Je confesse Dieu ou la forme dialogale, on pourra prendre ensuite le Kyrie XVII (CNA 165). On prendra grand soin à observer des temps de silence, particulièrement après les lectures et après l’homélie (cf. PGMR 56). Pendant ce temps de Carême, on pourrait prévoir de chanter le Credo I (CNA 221).

Pour le Sanctus : par exemple, le Sanctus XVIII (CNA 241) ou encore celui de la Messe de la Miséricorde AL50-64. On pourra choisir le chant de la fraction parmi les ordinaires de messe cités précédemment ou bien l’Agnus Dei XVII (CNA 291). »

– Pour les chants du propre, « certains chants peuvent aussi être employés durant tout le Carême avec des strophes adaptées pour chaque dimanche : Rends-nous la joie de ton salut G268 (Voix nouvelles 71-72 ; https://www.youtube.com/watch?v=ZyqdAdY9_E8) ; Vivons en enfants de lumière G14-57-1 (CNA 430 ; https://www.youtube.com/watch?v=5BK4fzAuZJk) ;

Et là où il y a des catéchumènes, on chantera Pour l’appel à rejoindre ton peuple G14-58-1 (CNA 676 ; https://www.youtube.com/watch?v=e28kvROMKQY). »

Chemin de croix

Lisez l’Écriture, priez et méditez avec l’Écriture sainte, un Chemin de croix biblique en quatorze stations. 

« Fidèles à la vocation de compagnon de prière que porte Magnificat, nous vous proposons avec ce chemin de croix un véritable temps de méditation, comme nous avons trop peu l’habitude d’en vivre. » Romain Lizé – Directeur adjoint de la rédaction de Magnificat.

Méditations de André Louf – Musiques de Bach, Pergolèse, Allegri, Fauré, Mozart… sélectionnées et suggérées pour entrer dans le mystère de chaque station.

20 x 24 cm – 128 pages –  24,90€

P. François-Xavier Ledoux, o.p.

3e dimanche de Carême B
3 mars 2024

Ouverture de la célébration

Si l’on n’a pas pris de chant d’entrée unique pour les cinq dimanches de Carême, comme Avec toi, nous irons au désert G [P] 299 (CNA 414 ; https://www.youtube.com/watch?v=ZUqce3Q0iy8), alors Toi qui nous as créés HY [H] 20-37-2 (Voix nouvelles 12 ; promotion CELPS 1993 ; https://youtu.be/uJO6ogU_Jog) ou HY20-37 (Voix nouvelles 71-72) conviendra bien : le refrain « Gloire à toi, Messie crucifié » s’inspire de la deuxième lecture. On pourra penser aussi à Pour que l’homme soit un fils GP297-1 (CNA 426 ; promotion CELPS 1997 ; https://youtu.be/7CAl6TNLF90) ou GP297-2. En présence de catéchumènes, on chantera Pour l’appel à rejoindre ton peuple GP14-58-1 (CNA 376 ; promotion CELPS 1994 ; https://youtu.be/e28kvROMKQY), et on emploiera la messe rituelle du premier scrutin (Rituel de l’initiation chrétienne des adultes [Rica], n° 342 ou Missel romain p. 957-958).

Liturgie de la Parole

En présence de catéchumènes, on proclamera les lectures de l’année A, en particulier l’évangile de la Samaritaine (voir Rica 154 et 341) et, après l’homélie, auront lieu les rites du premier scrutin (Rica 154-158). Avec les lectures de l’année B : l’antienne « Seigneur, tu as les paroles de la vie éternelle » accompagne le psaume 18 : on se reportera à la version proposée dans Magnificat, p. 40 (ZL18-42), ou bien à celle du Psaume 18 ZL18-40 (Voix nouvelles 103), au climat très paisible (on retrouvera ce psaume après la 6e lecture de la vigile pascale) ; pour l’acclamation avant l’évangile, on chantera la version bien connue Gloire au Christ U640 [A7] (CNA 211, strophe 2 suivie de la cantillation pour le verset), ou bien on pourrait prendre Parole éternelle du Père GU [U] 13-94 (CNA 219), avec son verset approprié à l’évangile de ce dimanche, ou Parole éternelle du Père UG77-69 (Voix nouvelles 102).

Liturgie eucharistique

On pourra choisir la 1re ou la 2e préface du carême, ou bien, le cas échéant, ce sera la préface propre à l’évangile de l’année A (Rica 342). Pour la communion : Celui qui a mangé de ce pain D140-2 (particulièrement les strophes 3 et 4), ou bien Donne-nous aujourd’hui, Seigneur, le pain de vie D84 [SYLK84] (https://youtu.be/0tUgFo4ccLk). Si l’on chante plutôt en action de grâce : En accueillant l’amour de Jésus-Christ DP [DLH] 126 (CNA 325 ; promotion CELPS 1998 ; https://youtu.be/g4Pu_fzxmLs), ou bien, si on ne l’a pas chanté à l’ouverture, Toi qui nous as créés HY [H] 20-37 (Voix nouvelles 12 ; promotion CELPS 1993 ; https://youtu.be/uJO6ogU_Jog), hymne inspirée par les lectures de ce dimanche ; mais, avec des catéchumènes, en écho à l’évangile de la Samaritaine, on pourrait chanter le tropaire Si tu savais le don de Dieu GX [G] 14-59-1 (https://youtu.be/Vqoe-wzBSSc), ou le choral Si tu savais le don de Dieu GA300 [SYLK300] (https://youtu.be/jAG1_vXG0KM).

Envoi

Si, pour des raisons sérieuses, le renvoi des catéchumènes n’a pas eu lieu après le premier scrutin, on pourra chanter avec eux Vivons en enfants de lumière G14-57-1 (CNA 430 ; Voix nouvelles 2 ; https://youtu.be/dcdvEckW0Rs).

Suggestions de prière universelle par la rédaction de Magnificat

Ces intentions sont à adapter en fonction de l’actualité et de l’assemblée qui célèbre.

Pour que les évêques et les prêtres guident les fidèles sur le chemin de la réconciliation par la célébration du sacrement du pardon.

Pour que les catéchumènes qui entrent dans le temps des scrutins reçoivent la grâce de grandir dans la foi.

Pour que les différentes générations portent ensemble le souci de l’unité de la communauté ecclésiale.

Pour que les personnes éprouvées dans leur foi gardent en mémoire les merveilles de Dieu.

Pour que notre assemblée demeure attentive à la parole de Dieu et en vive.

40 brèves méditations sur la Prière

  • Un itinéraire de Carême pour renouveler votre vie de prière.
  • Avec son style simple et profond, le père Peter John Cameron sʼinspire de la sagesse des grands saints et écrivains chrétiens pour nous éclairer sur le chemin de la prière.

Père Peter John Cameron – 120 p –  12 cm x 19 cm – 9,90€

P. François-Xavier Ledoux, o.p.

4e dimanche de Carême B
10 mars 2024

Laetare, Jérusalem…, « Réjouis-toi, Jérusalem…! » (cf. Is 66, 10-11). Au milieu du Carême, voici le dimanche dit de la joie, celle de la lumière de Pâques que la liturgie annonce, comme pour fortifier notre marche : ainsi, « on utilise le violet ou le rose comme couleur liturgique, le son des instruments est admis, et l’autel peut être orné de fleurs » (Missel romain, p. 123), car « les fêtes pascales (…) approchent » (oraison d’ouverture).

Ouverture de la célébration

Sans chant commun aux dimanches de Carême, et en présence de catéchumènes, Lumière des hommes GX [G] 128-2bis (CNA 422 ; Voix nouvelles 7 avec des versets du psaume 50 ; https://youtu.be/VtMsrq6R6vc), en lien avec l’évangile de l’aveugle-né, conviendra bien : l’évangéliaire sera alors porté en procession et entouré de cierges. Sinon, là où c’est possible, on chantera l’introït grégorien Laetare Jerusalem (Voix nouvelles 82), auquel fera écho l’antienne du psaume 136, ou bien Soyons dans la joie, Laetare G77-89 (Voix nouvelles 117), qui s’inspire de cet introït.

On pourra également choisir Rends-nous la joie de ton salut G268 (Voix nouvelles 71-72 ; https://www.youtube.com/watch?v=ZyqdAdY9_E8), ou bien Pour que l’homme soit un fils GP297-1 (CNA 426 ; promotion CELPS 1997 ; https://youtu.be/7CAl6TNLF90) ou GP297-2.

Dans un style litanique, Fais paraître ton Jour HY [Y] 53 (CNA 552 ; https://youtu.be/DVeiWYdEnWI), avec les couplets 1 à 4, accompagnera bien aussi une procession avec la croix, vénérée ensuite par une inclination profonde. Avec des catéchumènes, on emploiera aujourd’hui la messe rituelle du deuxième scrutin (voir Rica 344 ou Missel romain p. 959-960).

Liturgie de la Parole

En présence de catéchumènes, on proclamera les lectures de l’année A, en particulier l’évangile de l’aveugle-né (voir Rica 161 et 343) et, après l’homélie, auront lieu les rites du deuxième scrutin (voir Rica 162-166). Avec les lectures de l’année B : le psaume 136 sera accompagné de l’antienne « Que ma langue s’attache à mon palais, si je perds ton souvenir ! » proposée dans Magnificat, p. 133 (ZL136-9) ; pour l’acclamation avant l’évangile, on chantera Gloire et louange à toi, Seigneur Jésus U694 [X10] (CNA 555, ou mieux MNA 33.23, avec son verset cantillé), ou Gloire et louange HU70-90 (Voix nouvelles 107) ; ou bien, on pourrait chanter Parole éternelle du Père GU [U] 13-94 (CNA 219), avec son verset propre à l’année B, ou Parole éternelle du Père UG77-69 (Voix nouvelles 102).

Liturgie eucharistique

On pourra choisir la 1re ou la 2e préface du carême, ou bien, le cas échéant, ce sera la préface propre à l’évangile de l’année A (voir Rica 344). Pour la communion, on pourra reprendre Donne-nous aujourd’hui, Seigneur, le pain de vie D84 [SYLK84] (https://youtu.be/0tUgFo4ccLk), ou bien Dieu riche en miséricorde GY50-63 (Voix nouvelles 102). En action de grâce, avec des catéchumènes : Ouvre mes yeux, Seigneur GP [G] 79-3 (CNA 699 ; Voix nouvelles 47 ; https://youtu.be/eRckpg_ZYvU), ou bien le tropaire Aveugle de cœur GX [G] 14-61-1 (https://youtu.be/otZfftBLpls), ou encore le choral Ouvre mes yeux, Seigneur Jésus GA400 [SYLK400] (https://youtu.be/FBE5OJHVfZY) ; des enfants pourront chanter la cantilène Dis-nous comment se sont ouverts tes yeux X [U] 14-69-1 (promotion CELPS 1994 ; https://youtu.be/IcpQpdyogcM) ; sinon, en écho aux lectures de l’année B, on retiendra En accueillant l’amour de Jésus-Christ DP [DLH] 126 (CNA 325 ; promotion CELPS 1998 ; https://youtu.be/g4Pu_fzxmLs).

Envoi

Si, pour des raisons sérieuses, le renvoi des catéchumènes n’a pas eu lieu après le deuxième scrutin, on pourra chanter avec eux Vivons en enfants de lumière G14-57-1 (CNA 430 ; Voix nouvelles 2 ; https://youtu.be/dcdvEckW0Rs), en particulier le couplet 4.

Suggestions de prière universelle par la rédaction de Magnificat

Ces intentions sont à adapter en fonction de l’actualité et de l’assemblée qui célèbre.

Pour qu’en ce dimanche de laetare, les catéchumènes connaissent la joie de l’Évangile, prions.

Pour que toutes les générations trouvent leur pleine place dans l’Église, prions.

Pour que la concorde internationale n’oblige personne à quitter son pays, prions.

Pour que le quotidien des personnes isolées soit égayé par des visites qui témoignent de la sollicitude de Dieu pour tous, prions.

Pour que notre communauté vive selon la loi d’amour, source d’une joie authentique, prions.

P. François-Xavier Ledoux, o.p.

5e dimanche de Carême B
17 mars 2024

En France, ce dimanche est consacré à la collecte des dons pour le CCFD (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement).

Ouverture de la célébration

Là où il n’y a pas de chant commun prévu pour tous les dimanches de carême, À ce monde que tu fais RT [T] 156 (CNA 526 ; Signes Musique 133 ; https://youtu.be/1iQrFZK-cHg) ou RT63-69-2 ouvrira bien la célébration ; on peut penser aussi à Changez vos cœurs GA [G] 162 (CNA 415 ; https://youtu.be/-bEkGJSvqZE).

En présence de catéchumènes, on chantera Pour l’appel à rejoindre ton peuple GP14-58-1 (CNA 376 ; promotion CELPS 1994 ; https://youtu.be/e28kvROMKQY), et on utilisera aujourd’hui la messe rituelle du troisième scrutin (Rica 346 ou Missel romain p. 960-961).

Liturgie de la Parole

En présence de catéchumènes, on proclamera les lectures de l’année A, en particulier l’évangile de Lazare (voir Rica 168 et 345) et, après l’homélie, auront lieu les rites du deuxième scrutin (voir Rica 169-173). Avec les lectures de l’année B : le psaume 50 sera accompagné de l’antienne « Crée en moi un cœur pur ! », proposée dans Magnificat, p. 239 (ZL50-45), ou bien la version ZL50-48 (Voix nouvelles 107) ; pour l’acclamation avant l’évangile, le lectionnaire prévoit Gloire à toi, Seigneur, gloire à toi, mais on peut penser aussi à Parole éternelle du Père GU [U] 13-94 (CNA 219), avec son verset propre pour l’année B, ou Parole éternelle du Père UG77-69 (Voix nouvelles 102).

Liturgie eucharistique

On pourra choisir la 1re ou la 2e préface du carême, ou bien, le cas échéant, ce sera la préface propre à l’évangile de l’année A (voir Rica 346). Pour la communion, on pourra prendre Dieu notre Père, amour et charité D52-40 (Voix nouvelles 119 ; https://youtu.be/fXLF86hkU1E), ou bien Dieu a tant aimé le monde D369 (IEV408) (https://www.youtube.com/watch?v=-HMeigwDBP0).

En action de grâce, avec des catéchumènes, on chantera le tropaire Seul maître de la vie GX [G] 14-62-1 (https://youtu.be/c_agPvYV5NI), ou bien le choral Jésus, Maître de la Vie GA500 [SYLK500] (https://youtu.be/qEuOzUyntwU). Sinon, en écho aux lectures de l’année B, on retiendra Le grain de blé GP [G] 228 (CNA 421 ; Voix nouvelles 2 et 77 ; https://youtu.be/QEqHVC9sghA), spécialement écrit pour ce dimanche, ou bien on reprendra l’hymne Pour que l’homme soit un fils à son image GP297-1 (CNA 426 ; promotion CELPS 1997 ; https://youtu.be/7CAl6TNLF90) ou GP297-2.

Envoi

Si, pour des raisons sérieuses, le renvoi des catéchumènes n’a pas eu lieu après le troisième scrutin, on pourra chanter avec eux Vivons en enfants de lumière G14-57-1 (CNA 430 ; Voix nouvelles 2 ; https://youtu.be/dcdvEckW0Rs), en particulier les couplets 5 et 6.

Suggestions de prière universelle par la rédaction de Magnificat

Ces intentions sont à adapter en fonction de l’actualité et de l’assemblée qui célèbre.

Prions pour les catéchumènes en chemin vers le baptême ; prions aussi pour leurs accompagnateurs.

Prions pour les pasteurs attentifs à l’annonce du salut ; prions aussi pour les fidèles soucieux de témoigner des grâces déjà reçues.

Prions pour celles et ceux qui doutent de la miséricorde de Dieu ; prions aussi pour ceux qui en portent la bonne nouvelle auprès d’eux.

Prions pour toutes les personnes qui ont perdu l’espérance ; prions aussi pour les personnes qui témoignent de leur espérance au cœur des difficultés de ce monde.

Prions pour nous-mêmes qui apprenons à aimer comme Dieu nous aime ; prions aussi pour tous nos frères et sœurs qui font de même.

P. François-Xavier Ledoux, o.p.

Présentation générale

Semaine sainte 2024

Voici venue « la Grande Semaine », cette semaine unique où tout commence et où tout s’accomplit ! Entre Rameaux et Pâques, les liturgies de la Semaine sainte nous font vivre et célébrer les grands événements vécus par le Christ pour accomplir le mystère de sa Pâque, pour nous et avec nous, à travers sa propre personne. Ce mystère est un : l’ensemble des jours saints forment une unité d’être qui est de passer de la mort à la vie, avec le Christ et avec notre humanité, vers Dieu, Père.

Mais ce passage en Dieu de tout notre être est aussi passage en nous de tout son être, dans la célébration des mystères sacrés. Et le chant opère tout particulièrement ce passage à travers notre corps, notre souffle et notre voix. À ce titre, il donc est essentiel que les chants choisis pour les différentes liturgies soient plus que jamais en « connexion étroite » avec les rites, particulièrement ceux qui sont uniques dans l’année liturgique : comme le rappelle le Missel romain dans son introduction au Triduum pascal, « le chant du peuple, des ministres et du prêtre célébrant est particulièrement important dans les célébrations de ces jours-là, car les textes reçoivent au plus haut point leur propre force quand ils sont portés à leur accomplissement dans le chant » (n. 2, p. 174 ; c’est nous qui traduisons).

Répertoire commun

Voici quelques suggestions de chants emblématiques des célébrations de la Semaine sainte :

P. François-Xavier Ledoux, o.p.

Dimanche des Rameaux et de la Passion du Seigneur
24 mars 2024

Ouverture de la célébration

Le Missel romain propose trois formes différentes pour commémorer l’entrée du Seigneur à Jérusalem : la première, avec procession depuis l’extérieur de l’église, ou la deuxième, avec une entrée solennelle à l’intérieur de l’église, s’ouvrent par le chant de l’antienne : « Hosanna au Fils de David ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur, le roi d’Israël ! Hosanna au plus des cieux… » (Mt 21, 9) ou un autre chant qui convienne. En ce sens, le Hosanna de la Petite Messe AL179, présenté avec ces deux versets spécifiques (CNA 441), permettra d’acclamer le Christ, « Fils de David ». L’aspersion des rameaux se fait « sans rien dire ».

Après la lecture de l’évangile de l’Entrée du Seigneur (année A). Pendant la procession, le Missel romain propose de chanter le psaume 23, le psaume 46 avec des antiennes propres, et/ou une Hymne au Christ Roi, ou « d’autres chants en l’honneur du Christ Roi ».

Pour la troisième forme d’ouverture de la célébration, l’entrée simple (sans procession), le Missel romain propose de chanter une antienne avec des versets du psaume 23. Aussi, suivant la forme choisie, l’assemblée et les moyens musicaux, on pourra chanter en procession Gloire à toi, Sauveur des hommes H27 (CNA 442), ou Processionnal des Rameaux HY44-09 (Voix nouvelles 82), ou encore Gloire à Toi, Seigneur, notre Chef et notre Roi HY112 [SYLL112] (https://youtu.be/FfgqotejHpc) ; sans procession, le tropaire Voici que s’ouvrent pour le Roi HA96-3 (CNA 444 ; Voix nouvelles 27 ; (https://youtu.be/bY9fbsqoPLo) ou HY43-82-5 (Voix nouvelles 107) pourra particulièrement convenir, ou bien, sur un choral de J.-S. Bach, Sion crie d’allégresse HA113 [SYLL113] (https://youtu.be/uPFvoeEArwI). Après la procession, les autres rites d’ouverture de la messe sont omis, ainsi qu’éventuellement, le Kyrie, et ils se concluent par la Prière d’ouverture.

Liturgie de la Parole

Pour le psaume 21, on chantera la version proposée dans Magnificat hors-série, p. 16, mais on se reportera, de préférence, à sa fiche complète ZL21-21, pour pouvoir respecter le changement de psalmodie sur la dernière strophe, qui opère un basculement du cri à la louange ; ou bien, avec la version du CNA (p. 34 ; Voix nouvelles 92), on omettra alors la reprise de l’antienne après la dernière strophe, ce qui donnera plus de force à l’espérance qui en jaillit. Pour l’acclamation à l’évangile de la Passion selon saint Marc, on chantera Gloire et louange à toi U701 [X10-a] (CNA 555) ; ou bien Le Christ s’est fait obéissant HX43-76 (MNA 34.16 ; Voix nouvelles 32 et 107).

Liturgie eucharistique

Pour le Sanctus, on veillera à ne pas reprendre les Hosanna d’ouverture, afin de préserver la progression dynamique de cette célébration qui nous fait passer de l’acclamation au Fils de David à l’adoration d’un Messie humilié, mais, on retiendra plutôt le Sanctus grégorien XVII ou XVIII ou Saint, le Seigneur AL173 (CNA 245), ou encore le Sanctus « des Rameaux » AL68-67. La nouvelle anamnèse III du Missel romain (p. 471) conviendra particulièrement bien : « Qu’il soit loué le mystère de la foi : Sauveur du monde, sauve-nous ! Par ta croix et ta résurrection, tu nous as libérés ». Pendant la procession de communion, on chantera Partageons le pain du Seigneur D39-31 (CNA 342 ; Voix nouvelles 73 ; https://youtu.be/jQVSrSj35Dw) ; ou bien, en action de grâce, soit le choral Mystère du calvaire H44 (CNA 464), soit Pour ton corps HY103-1 ou Pour ton corps qui se livre HY103-2 (MNA 34.58).

Envoi

Après la prière sur le peuple, la bénédiction et la formule de renvoi, s’il était encore besoin d’un chant de sortie, le traditionnel Victoire, tu régneras H32 (CNA 468) pourrait convenir, ou bien Envoyés dans ce monde HY20-35 (CNA 443 ; Voix nouvelles 42 ; promotion CELPS 1993 ; (https://youtu.be/YNtL8_eKYt4).

Suggestions de prière universelle par la rédaction de Magnificat

Ces intentions sont à adapter en fonction de l’actualité et de l’assemblée qui célèbre.

Pour l’Église fondée sur le mystère pascal, Seigneur, nous te prions.

Pour les prêtres qui vont renouveler cette semaine leurs promesses sacerdotales, Seigneur, nous te prions.

Pour les catéchumènes qui vont recevoir le baptême lors de la vigile pascale, Seigneur, nous te prions.

Pour les chrétiens persécutés à cause de leur foi, Seigneur, nous te prions.

Pour notre communauté attachée à l’Évangile, Seigneur, nous te prions.

P. François-Xavier Ledoux, o.p.

Jeudi saint
28 mars 2024

Ouverture de la célébration

On privilégiera des chants vraiment propres à ce jour, comme Avec le Christ, vivons le grand passage HA149 (MNA 34.25 ; https://youtu.be/DYmAE0SYaNw), Tropaire du Jeudi-Saint HX57-75 (Voix nouvelles 77), Notre seule fierté HA70-17 (Voix nouvelles 107), ou encore L’Église ouvre le livre HP47-83-1 [H139] (CNA 450 ; Voix nouvelles 57 ; promotion CELPS 2001 et 2004 ; https://youtu.be/e4Sh1v4nCAM).

En écho avec la lettre apostolique du pape François, Desiderio desideravi, on pourra aussi retenir le processionnal J’ai désiré d’un grand désir HA600 (SYLL600 ; https://youtu.be/UNehc_BbP54). La préparation pénitentielle sera simple, avec Par ton mystère pascal AL18-69-4 (Voix nouvelles 83). Au son des cloches, le Gloire à Dieu sera chanté dans son intégralité, sur un air bien connu de tous et que l’on retrouvera, de préférence, à la Vigile pascale et pendant tout le temps de Pâques.

Liturgie de la Parole

Pour le psaume 115, on pourra retenir la version proposée dans Magnificat hors-série, p. 84 (ZL115-26). Pour l’acclamation à l’évangile, on reprendra celle des Rameaux, Gloire et louange à Toi U701 [X10-a] (CNA 555), ou Je vous donne un commandement nouveau HX [DL] 311-1 (CNA 447). Au moment du geste du lavement des pieds de ceux et celles « qui ont été choisis parmi le peuple de Dieu », le Missel romain nous invite à chanter quelques antiennes au choix, ou d’autres chants qui conviennent, célébrant la charité : on pourra alors penser à Pas de plus grand amour EDIT10-64 [DL265-1] (CNA 452) ou H [DL] 23-16 (Voix nouvelles 107 ; https://youtu.be/ZHNmJq2gj4s), ou bien À l’heure du plus grand amour H20-39-1 (Voix nouvelles 52 ; promotion CELPS 1993), ou encore Il n’est pas de plus grand amour XL570 (Taizé ; Voix nouvelles 107 ; https://youtu.be/xxDmRu4mnIQ).

Liturgie eucharistique

Pendant la procession des dons, que l’on soignera particulièrement, le Missel romain prévoit qu’« on chante Ubi caritas ou un autre chant qui convienne » : ainsi, pourront être retenus Où sont amour et charité (Ubi caritas) de Taizé (CNA 448 ; Voix nouvelles 5 et 37 ; https://youtu.be/MYfyoRi3t8I) ; Où sont amour et charité D29-78 (https://youtu.be/34_ROYPbXpI) ; Où sont amour et charité X567 [D511] ; Aimons-nous les uns les autres X603 SYLL610 ; https://youtu.be/JciRLmma288). On pourra aussi retenir le tropaire Quand tout fut préparé BA54-01-1 (Voix nouvelles 14) ou BX54-01-7 (Voix nouvelles 97) : « Quand tout fut préparé, Jésus dit à ses amis : “J’ai désiré d’un grand désir manger cette Pâque avec vous avant de souffrir”. » On veillera aussi au geste de la fraction du pain, à partir d’une grande hostie.

Pendant la communion (sous les deux espèces, si possible), on chantera Quand vint le jour d’étendre les bras HP128-5 (CNA 454 ; https://youtu.be/YzTvRKF-DZo) ou HP43-74-8 (Voix nouvelles 32), ou La coupe que nous bénissons D361-1 (CNA 331 ; Voix nouvelles 10 ; https://youtu.be/EchSH6Fm1Bc) ; conviendront également, même si moins spécifiques à ce jour, Nous formons un même corps D [C] 105 (CNA 570 ; https://youtu.be/IMUcmjyhM1E), C’est Toi, Seigneur, le pain rompu D293 (CNA 322 ; https://youtu.be/sLUCkLgijRc), Célébrez la Pâque immortelle (Vous qui recevez…) D586 [SYLF521] (https://youtu.be/0fdJSL9UTpc).

La procession au reposoir sera accompagnée de l’hymne Pange lingua ou, si l’on préfère, La nuit qu’il fut livré HP [C] 3 (CNA 449 ; https://youtu.be/-kjePcZlqLk). Ensuite, pendant l’encensement puis l’adoration, on pourra chanter Tantum ergo (CNA 776 ; Voix nouvelles 7), Âme du Christ (CNA 778) ou Anima Christi (Voix nouvelles 19 ou 77), Litanie du Sacré-Cœur MY22-83 (CNA 787), ou Maintenant, je quitte ce monde Z50-12 [SYLL331] (https://youtu.be/R_rpF0LhVCo), accompagné du discours de Jésus après la Cène (Jean 14-17).

P. François-Xavier Ledoux, o.p.

Vendredi saint
29 mars 2024

Ouverture de la célébration

Elle se fait en silence, sans chant ni commentaire, seulement l’oraison d’ouverture. Néanmoins, si la célébration d’aujourd’hui impose une très grande sobriété (« l’autel doit être complètement dépouillé, sans croix, ni chandeliers, ni nappe », Missel romain, p. 189), nous ne sommes pas dans le mime de la Passion, et il ne faut pas s’arrêter à la seule mort corporelle du Christ : c’est pourquoi, la liturgie nous invite à rendre hommage au « bois de la croix », source de notre salut, à la lumière de la Résurrection qui doit aussi être présente dans toute cette liturgie par l’ambiance, le choix des chants, etc.

Liturgie de la Parole

Pour le psaume 30, on chantera la version proposée dans Magnificat hors-série, p. 115, ou celle du CNA, p. 52, ou encore celle de Th. Ospital ZL30-22 (Voix nouvelles 97). Pour l’acclamation de l’évangile de la passion selon saint Jean, on reprendra celle du jour des Rameaux : Le Christ s’est fait obéissant HX43-76 (MNA 34.16 ; Voix nouvelles 32 et 107). On pourrait ponctuer la lecture de la Passion avec des versets de C’était nos péchés qu’il portait ZL (NT) 8-1 [NT8-1] (CNA 463 ; promotion CELPS 1995), ou bien avec le Chant pour la Passion selon saint Jean H14-41 (Voix nouvelles 22 ; promotion CELPS 1993), ou encore Voici l’homme H18-36 (promotion CELPS 1995). La grande prière universelle sera particulièrement soignée : après chaque invitatoire, on peut prendre le refrain Kyrie eleison (CNA 164 ou 231-10), puis l’oraison sera cantillée (MNA 34.52).

Adoration de la sainte Croix

Le Missel romain prévoit deux formes au choix, avec ou sans voile. Notons bien qu’il s’agit de « l’adoration solennelle de la sainte Croix », signe de la victoire du Christ et celui de notre délivrance. Une acclamation accompagne donc la présentation de la croix : « Voici le bois de la Croix… », à chanter, selon la version musicale du Missel romain, et que l’on peut, selon la tradition, monter d’un ton à chaque fois. Ensuite, pendant l’adoration de la Croix par les fidèles, deux types de chants sont possibles : des chants à la Croix, comme Par la Croix qui fit mourir HP67-1 (CNA 467 ; Voix nouvelles 12 et 62 ; https://youtu.be/fe3iiczvs4E), Nous chantons la croix du Seigneur (refrain 2 de Partageons le pain du Seigneur D39-31, CNA 342), Ô Croix plus noble HY164-1 (CNA 466) ou HX10-22-1 (Voix nouvelles 92 ; https://youtu.be/rfUr9LEJB4s), Ô Croix qui fais mourir HP38-84 (Voix nouvelles 10 et 87 ; promotion CELPS 1998 ; https://youtu.be/Jhq3k1ed0Iw), Croix de lumière H30-89 (promotion CELPS 2010 ; https://youtu.be/KGp4YXyw9P0), ou Mystère du Calvaire H44 (CNA 464 ; https://youtu.be/hrne5-hyELM), Ô Croix dressée sur le monde H30 (CNA 465 ; https://youtu.be/0W6mSSPXPCo) ; mais aussi le chant des Impropères HL3 (promotion CELPS 2013), ou H860 (CNA 461) ou HP60-44-4 (Voix nouvelles 117 ; https://youtu.be/RfmFL1K6P-U). À la fin de l’adoration, on pourra faire l’ostension de la croix devant l’assemblée en chantant sur un choral de Bach Ta croix est notre gloire HP867 (https://youtu.be/xoMlAYBJ6tE), ou bien Victoire, tu régneras H21 (CNA 468).

Communion

Pendant le processionnal, « on peut chanter le psaume 21 ou un autre chant approprié » (Missel romain), comme Partageons le pain du Seigneur D39-31 (CNA 342 ; Voix nouvelles 73 ; https://youtu.be/pmK2Gs8S_QM), L’Église ouvre le livre HP47-83-1 [H139] (CNA 450 ; promotion CELPS 2001 et 2004 ; https://youtu.be/e4Sh1v4nCAM), Adorons le corps du Christ DEV54 [M501] (https://youtu.be/lJzVoeA4Ye0), La Parole en silence HP136-2 (Voix nouvelles 71-72 ; promotion CELPS 1994) ou HP44-17-6 (promotion CELPS 2003). La célébration se termine à nouveau dans le plus grand silence.

P. François-Xavier Ledoux, o.p.

Vigile pascale dans la nuit sainte
30 mars 2024

Liturgie de la Lumière

En cette nuit, « veille en l’honneur du Seigneur » (Ex 12, 42), et « mère de toutes les saintes veillées » (s. Augustin), aucun chant, aucune musique ne doit retentir avant l’acclamation solennelle « Lumière du Christ » (Missel romain), afin de lui garder toute sa force et son impact. De même, on veillera aussi à ne chanter aucun alléluia avant la proclamation de l’évangile, afin de bien respecter la progression de cette célébration tout à fait unique. Pour l’Annonce de Pâques (Exultet) qui doit être chanté, si possible, par un diacre (ou, à défaut, par le prêtre qui préside ou un prêtre concélébrant ou un chantre laïc), le Missel romain propose la version musicalisée de la forme brève (p. 214-218) ; ou bien, on chantera Exultez de joie IL20-18-4 (Voix nouvelles 48).

Liturgie de la Parole

Pour les psaumes, selon les lectures retenues, on chantera, par exemple : après la 1re lecture, Psaume 103 – Ô Seigneur, envoie ton Esprit ZL103-45 ; après la 2e lecture, Psaume 15 – Garde-moi, mon Dieu ZL15-35 ; après la 3e lecture, Cantique de l’Exode – Chantons pour le Seigneur (Voix nouvelles 117) ou Cantique de Moïse – Exode 15 ZL (AT) 1-11 (promotion CELPS 2017) ; après la 4e lecture, Psaume 29 – Je t’exalte, Seigneur ZL29-22 ; après la 5e lecture, Cantique (Isaïe 12) – Exultant de joie ZL (AT) 19-29 ; après la 6e lecture, Psaume 18BSeigneur, tu as les paroles ZL18-40 ; après la 7e lecture, s’il n’y a pas de baptême, Psaume 41-42 – Comme un cerf altéré ZL41-6, ou bien, lorsqu’il y a baptême, le Cantique d’Isaïe 12 (ci-dessus) ou le Psaume 50 – Crée en moi un cœur pur ZL50-39. Mais « on peut même remplacer le psaume responsorial par un temps de silence » (Missel romain, n° 23), sauf après le récit de l’Exode (obligatoire), qui s’enchaîne avec le cantique de Moïse. Comme au Jeudi saint, le Gloire à Dieu, accompagné des cloches, sera chanté dans son intégralité, sur un air bien connu de tous et que l’on retrouvera pendant tout le Temps pascal ; de même, pour l’Alléluia de l’acclamation à l’évangile, qui accompagnera, ici, après la lettre de saint Paul, le Psaume 117 (CNA, n° 2, p. 143, qui est aussi l’Alléluia pascal, CNA 215-38).

Liturgie baptismale

On chantera la Litanies des saints WL12-bis (CNA 478 ; https://youtu.be/fwwbOj90uzQ), ou YL26-76-6 (Voix nouvelles 8 et 102 ; promotion CELPS 1997), ou WL26-76-8 (Voix nouvelles 45) ; ou bien, Priez, priez le Seigneur WY13-23 (CNA 641). Pour l’aspersion, en cas de baptêmes d’adultes : Vous tous qui avez été baptisés IX231 (https://youtu.be/o9lN29KkMQo) ou bien Hommes nouveaux baptisés dans le Christ IX14-64-1 (CNA 675 ; promotion CELPS 1994 ; https://youtu.be/9NkRwfCII5U), ou encore Baptisés dans l’eau et dans l’esprit N [I] 14-67-1 (CNA 673 ; promotion CELPS 2004 ; https://youtu.be/yu2q0LyGO34). Sinon : J’ai vu l’eau vive I132-1 (CNA 191) ou I18-65-11 (CNA 481), ou I18-65-18 (promotion CELPS 2016) ; ou bien, J’ai vu des fleuves d’eau vive I44-62 (Voix nouvelles 43 ; promotion CELPS 2006 ; https://youtu.be/FY-GIqmymtY), ou encore Une source d’eau vive I24-01 (CNA 193, promotion CELPS 2001 ; https://youtu.be/KgjaBBVlni4).

Liturgie eucharistique

À la communion, on chantera Christ est ressuscité ID24-72-1 (CNA 486 ; https://youtu.be/ME7MOb9GwMI) ou, avec de nouveaux baptisés, l’un des trois psaumes de l’initiation chrétienne (Ps 22, 26 ou 33). En action de grâce, conviendra bien le psaume du grand Hallel, Rendez grâce au Seigneur Z135-24 (CNA 479), ou bien Sauvés des mêmes eaux ID20-72-1 (CNA 584 ; promotion CELPS 2004 ; https://youtu.be/sYNyUxZl0N0), ou encore En mémoire de toi DX [C] 200-2 (CNA 328 ; promotion CELPS 1999 et 2001 ; https://youtu.be/VDLkCpZaFVo).

Envoi

Après la bénédiction solennelle, suivie du renvoi « Allez dans la paix du Christ, alléluia », on pourra chanter Criez de joie, Christ est ressuscité I52-51 (https://youtu.be/1J0GFYdpq_s) ou Exultez de joie, peuple de la terre I508 (https://youtu.be/Cw7qecyHUiI).

P. François-Xavier Ledoux, o.p.

Dimanche de Pâques - Resurrection du Seigneur
31 mars 2024

Ouverture de la célébration

La liturgie de ce « jour de fête et de joie » (psaume 117) s’inscrit dans la dynamique de la nuit pascale. Le chant d’entrée devra donc en témoigner, comme Chrétiens, chantons le Dieu vainqueur I36 (CNA 585 ; https://youtu.be/XxRRzHKoDSk), Dieu règne I47 (CNA 490 ; https://youtu.be/ja5IjuYWPac), Christ est vraiment ressuscité I169 (CNA 487 ; https://youtu.be/ODzaQOeGJ_I), Jour du Vivant IP34-92-8 (CNA 561 ; promotion CELPS 1995 ; https://youtu.be/J0gqBBtFlP0), etc. Le rite d’aspersion, « en lieu et place de l’acte pénitentiel » (PGMR 51), sera accompagné de l’un des chants proposés pour l’aspersion de la vigile pascale (voir ci-dessus). Le Gloire à Dieu sera aussi le même que celui de la vigile pascale et pour tout le temps pascal, extrait, par exemple, de la Messe de la Résurrection AL68-62.

Liturgie de la Parole

Le psaume 117 pourra se chanter avec la musique proposée dans votre Magnificat hors-série, p. 181-182, ou bien au CNA p. 141. Après la 2e lecture, la séquence Victimæ paschali laudes est obligatoire et sera chantée si possible en grégorien Voix nouvelles 83 ou 93 ; (https://youtu.be/kIkMVNk9Gpl), ou bien Séquence du dimanche de la Résurrection du Seigneur IX60-80. Pour l’acclamation à l’évangile, l’Alléluia « pascal » (CNA 215-38) ou IU47-13 (Voix nouvelles 23) s’impose, ou bien Alléluia pour le temps pascal IU56-65 (promotion CELPS 2010), Alléluia de la Messe pascale AL56-29 (promotion CELPS 2009), Alléluia de la Messe de la Miséricorde AL68-62, ou encore le refrain de Dieu règne I47 (CNA 490), en faisant cantiller le verset par le chantre.

Liturgie eucharistique

Le Sanctus de Saint-Séverin AL20 (CNA 243), l’anamnèse « Proclamons le mystère de la foi : Gloire à toi (…) qui es vivant… ! » et la doxologie C13-18 rendront festif l’action de grâce de ce jour. À la communion, De la table du Seigneur D80 (CNA 324) fera un bon processionnal, mais aussi le tropaire Pourquoi chercher parmi les morts IX [I] 93-2 (Voix nouvelles 13), ou bien Christ est ressuscité ID24-72-1 (CNA 486 ; Voix nouvelles 73 ; https://youtu.be/ME7MOb9GwMI). En action de grâce : Tu es la vraie lumière D86bis (CNA 595 ; https://youtu.be/gmhCNzjEo-M) ; là où il y a des néophytes : Hommes nouveaux baptisés IX [I] 14-64-1 (CNA 675 ; promotion CELPS 1994 ; https://youtu.be/dpXduRFBzzQ) ; le soir, on chantera plutôt Reste avec nous, Seigneur Jésus IP [PLH] 123 (CNA 815), ou À l’enseigne de Pâque I27-32-3 (promotion CELPS 1998) ou I27-32-5 (Voix nouvelles 13).

Envoi