Facebook Pixel

Des idées pour célébrer

Couverture mois mai

La rubrique « Des idées pour célébrer » est en pleine refonte et reprendra dans quelques mois. En attendant, nous vous présentons, pour chaque dimanche ou solennités, des propositions issues d’articles déjà parus dans Magnificat.



Pour télécharger le PDF pour Mai : cliquez ici.

Pour télécharger le PDF pour Juin : cliquez ici.

Paul Craipeau 

Dimanche 15 mai 2022 – 5e dimanche de Pâques

Dans son exhortation apostolique Gaudete et exsultate, le pape François écrit : « Demandons au Seigneur la grâce de ne pas vaciller quand l’Esprit nous demande de faire un pas en avant ; demandons le courage apostolique d’annoncer l’Évangile aux autres et de renoncer à faire de notre vie un musée de souvenirs. De toute manière, laissons l’Esprit Saint nous faire contempler l’histoire sous l’angle de Jésus ressuscité. Ainsi, l’Église, au lieu de stagner, pourra aller de l’avant en accueillant les surprises du Seigneur » (n° 139). Le temps pascal est un temps favorable pour rapporter à la communauté tout ce que Dieu accomplit dans nos vies, comme l’ont fait, en leur temps, Paul et Barnabé (1re lecture).

Ouverture de la célébration

Reprendre un chant des dimanches précédents comme Jour du Vivant IP34-92-8 (CNA 561), Le Seigneur a libéré son peuple I123, Dieu nous a tous appelés KD14-56-1 (CNA 571) ou Le Christ est vivant I214 (CNA 493), en veillant à chanter dans un tempo régulier et avec joie ! On peut penser à Dans la puissance de l’Esprit K26-29 (CNA 488), Église du Seigneur K128 (CNA 662 ; MNA 82.14), Peuple de prêtres Y [C] 49 (CNA 577), ou Dieu tout-­puissant, gloire à ton nom Y52-41. Père, glorifie ton Fils IX20-09-1 ou Jour de fête et jour de joie I57-89-3 conviennent, mais nécessitent une chorale. Pour la préparation pénitentielle, le rite d’aspersion en chantant J’ai vu l’eau vive I18-65-11 (CNA 481), Kyrie de la Messe pascale AL56-29, ou Seigneur Jésus envoyé par le Père AL501 (CNA 175).

Liturgie de la Parole

L’antienne « Mon Dieu, mon Roi, je bénirai ton nom toujours et à jamais ! » du psaume 144, avec la mise en œuvre suivante : l’antienne est chantée par toute l’assemblée après le psalmiste, puis dialogue entre le psalmiste et l’assemblée en enchaînant les trois strophes, et reprise de l’antienne pour conclure. Pour acclamer l’Évangile, Dieu règne I47-b (CNA 490) avec le couplet 3. Après l’homélie, en écho à l’Évangile, Celui qui aime est né de Dieu D18-13 (CNA 537), ou Je vous donne un commandement nouveau HX [DL] 311-1 (CNA 447).

Liturgie eucharistique

Pour la préparation des dons, Tout vient de Dieu BY51-67-1 ou autre version (IXe Ancolies, accompagnement dans Préludes, n° 83). Pendant la communion, Laissons-nous transformer par la lumière N47-99, Nous partageons le pain nouveau DP184 (MNA 35-55), Le Seigneur a libéré son peuple I123, ou Dieu qui nous mets au monde ­D128-2. Sauvés des mêmes eaux ID20-72-1 (MNA 35-88) ou Avec ta joie YD22-37-1 pourront être choisis en action de grâce après la communion. On peut aussi chanter Nous sommes les pierres vivantes Z148-7 [C552] sans oublier le couplet 4.

Envoi

Rendons gloire à notre Dieu Y[C]35-33 (Il est vivant 13-34) : « Il est présent au milieu de nous… »

Dimanche 22 mai 2022 – 6e dimanche de Pâques

« Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. » À chaque eucharistie, le prêtre reprend les mots mêmes de Jésus et sa promesse s’accomplit, le Christ continue de donner sa paix à son Église. « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole. » Amour et fidélité à la Parole, voilà ce que nous demande le Père pour vivre en communion avec lui !

Ouverture de la célébration

Prendre un chant du temps pascal pour la procession d’entrée comme Jour du Vivant IP34-92-8 (CNA 561), Le Christ est vivant I214 (CNA 493), ou Dans la puissance de l’Esprit K26-29 (CNA 488). Autres chants possibles pour l’entrée : Peuple choisi K64, (c. 2 à 5), Ouvrez vos cœurs KP79-1 (CNA 812), Pour accomplir les œuvres du Père K234-2, Au cœur de ce monde EA238-1, Par la musique et par nos voix Y43-38 (CNA 572). Pour la préparation pénitentielle, soit le rite de l’aspersion avec l’eau baptismale accompagné du chant J’ai vu l’eau vive I132-1 (CNA 191) soit Kyrie de la Messe pascale AL56-29, ou la litanie au Christ (CNA 185g) : « Jésus dont l’Esprit vient nous purifier, nous éclairer, nous sanctifier, nous fortifier […], prends pitié de nous, sauve-nous ! »

Liturgie de la Parole

L’antienne : « Que les peuples, Dieu, te rendent grâce » du psaume 66 sera chantée entre chaque strophe en réponse au psalmiste. On peut choisir une version alléluiatique (CNA 101-1, p. 226) ou ZL66-25.

Liturgie eucharistique

Mettre en valeur en ce dimanche le rite de la paix. Dans les rites de communion, il a beaucoup d’importance : « L’Église implore la paix et l´unité pour elle-même et toute la famille humaine, et les fidèles expriment leur communion dans l’Église ainsi que leur amour mutuel avant de communier au sacrement » (PGMR, n° 82). Chacun est invité à souhaiter la paix à ceux qui l’entourent et de manière sobre ! Ce geste échangé est un des signes de la communion qui nous unit au Christ et entre les membres de son corps. À la fraction, on chantera Agneau de Dieu de la Messe pascale AL56-29, Agneau de Pâque, Agneau de Dieu C582 [D548] (MNA 28-22). Pendant la communion, La sagesse a dressé une table D580 [SYLF 502] (CNA 332), ou le psaume 33 avec l’antienne : « Goûtez et voyez comme est bon le Seigneur » (CNA, p. 57), N’oublions pas les merveilles de Dieu ZL33-34, Qui mange ma chair D290 (CNA 343 ; MNA 85-19), Que soit parfaite notre unité D341-1 (Voix nouvelles 111), ou Voici le pain que donne Dieu D50-07, avec des interludes à l’orgue entre les strophes. En action de grâce, Sans avoir vu I168 (CNA 494), Laissons-nous transformer par la lumière du Christ N47-99 dont les couplets commencent tous par : « Nous recevons le Saint-Esprit… »

Envoi

Pour accompagner la procession de sortie, s’il y en a une, on peut chanter Je veux chanter ton amour, Seigneur DEV169 (Il est vivant 11-26, c. 1 et 5).

Jeudi 26 mai 2022 – Ascension du Seigneur

L’ascension du Seigneur manifeste le sens final de notre vie ! Il nous précède dans la gloire auprès de son Père pour que nous vivions avec espérance du monde nouveau. Tous les peuples battez des mains, acclamez Dieu par vos cris de joie ! (Ps 46, 2).

Ouverture de la célébration

La célébration commence par un chant de Pâques : Jour du Vivant IP34-92-8 (CNA 561), ou Le Seigneur monte au ciel J35. Le refrain est facile et d’emblée, la prière de l’assemblée s’adresse au Christ en gloire. Dans la joie, le Seigneur JU108, ou Le Seigneur est ressuscité I13 (CNA 491) en prenant le texte pour l’Ascension : « Le Seigneur est monté… » Même remarque pour Christ est vraiment ressuscité I169 (CNA 487 ; MNA 35.78) dont le texte devient : « Loué sois-tu, ô Jésus Christ ! » Une hymne ancienne, Le Christ est monté près de Dieu J1 (MNA 36.14 ; Voix nouvelles 48), est à découvrir pour mieux méditer le mystère de Jésus, toujours présent à Dieu et aux hommes. Pendant l’encensement, on peut chanter l’antienne grégorienne Viri Galilaei (Voix nouvelles 78). Pour la préparation pénitentielle, l’aspersion sera accompagnée de J’ai vu des fleuves d’eau vive I44-62 (Il est vivant 14-15) ou J’ai vu l’eau vive I132-1 (CNA 191).

Liturgie de la Parole

Pour le psaume, l’antienne : « Dieu s’élève parmi les ovations » ZL46-16 avec la version alléluiatique. Si l’espace de célébration est assez vaste, le diacre, après avoir reçu la bénédiction, prend le temps de se déplacer vers l’ambon en portant dignement l’évangéliaire. Dans ce cas, il sera bon de chanter une acclamation développée, par exemple l’Alléluia « irlandais » U622 [C201] (CNA 215-37) avec son introduction dialoguée : « Louez Dieu, tous les peuples. » Après la Parole, Puisqu’il est avec nous P79 (MNA 46-24 ; Voix nouvelles 74) prolongera la méditation en accueillant la parole du Christ, « qui s’est donné en nous aimant jusqu’à la fin ». Pour la profession de foi, le symbole de Nicée-Constantinople. Pour la prière universelle, un refrain au début et à la fin laissant un temps de prière silencieuse après chaque intention.

Liturgie eucharistique

Pour la fraction du pain, Agneau de Dieu. Voici l’Agneau AL200 (MNA 28-20) en choisissant plusieurs couplets dont le 6e : « Voici l’Agneau de Dieu : il siège à la droite du Père », bien adapté à ce jour. Pendant la procession de communion, N’oublions pas les merveilles de Dieu ZL33-34, Tenons en éveil Y243-1 (CNA 591 ; MNA 47.25) ou Chantons à Dieu ce chant nouveau MP30-79-2.

Envoi

Allez dire à tous les hommes T132-1 (CNA 532) ou, s’il n’a pas été chanté à l’ouverture, Christ est vraiment ressuscité I169 (CNA 487 ; MNA 35.78) invite à la louange et à la mission « en attendant que tu viennes, tu nous confies ton message » (c. 6).

Claire Balanant

Dimanche 29 mai 2022 – 7e dimanche de Pâques

En ce dernier dimanche avant la Pentecôte, l’Apocalypse nous fait reprendre l’appel de toute l’Église « Viens ! » dans l’attente de la réponse : « Oui, je viens sans tarder. » Contemplons Jésus, le Fils de l’homme, confiant à son Père toute l’humanité pour que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux, et que moi aussi, je sois en eux.

Ouverture de la célébration

Pour la procession d’entrée, nous chantons Pour accomplir les œuvres du Père K234-2 (Signes Musiques 20) : « Pour assembler les pierres vivantes sur la pierre angulaire où se construit l’Église, […] l’Esprit nous appelle à vivre aujourd’hui », Dieu nous a tous appelés KD14-56-1 (CNA 571 ; Voix nouvelles 22 ; Signes Musiques 71) ou Chantons avec toute l’Église M26-03 (Voix nouvelles 79 ; Signes Musiques 94) : « Au souvenir des merveilles de Pâques, […] ta résurrection fortifie notre espérance. » Si nous souhaitons mettre l’accent sur l’unité, prenons le choral Dieu qui seul es notre Père (Voix nouvelles 111) : « Pour toi, nous sommes nés ; pour nous, tout est créé […] nous t’acclamons, te glorifions. Alléluia ! »

Liturgie de la Parole

Le psaume 96 nous fait proclamer la gloire de Dieu manifestée en Jésus Christ ; ce psaume revient à trois reprises dans le lectionnaire dominical : pour la messe de l’aurore à Noël, pour la Transfiguration (6 août) et pour ce 7e dimanche de Pâques. Prenons soit la version proposée dans la revue, soit celle avec une formule alléluiatique ZL96-22 (livret Psaumes des dimanches, Magnificat), soit encore la version ZL96-28 (Voix nouvelles 113), avec ses répons alléluiatiques.

Pour l’acclamation à l’Évangile, une proposition très festive comme Alléluia (CNA 215-23 ; Voix nouvelles 73) de J.-P. Cap où l’assemblée répète chaque alléluia après le chantre.

Liturgie eucharistique

Pendant la procession de communion, en lien avec l’Évangile, Que soit parfaite notre unité D341-1 (Voix nouvelles 111 ; Signes Musiques 89), « ainsi le monde connaîtra les œuvres de Dieu » (refrain), avec ses versets tirés de saint Jean, et plus particulièrement le couplet 6 ; aux versets, des alternatives mélodiques sont prévues pour les voix aiguës ou pour les voix graves. Conviennent bien aussi le tropaire Voici le pain partagé qui fait notre unité D14-42 (CNA 348 ; Voix nouvelles 77 ; Signes Musiques 88), avec son refrain « Recevez le corps du Christ, devenez le corps du Christ », ou Nous formons un même corps D105 (CNA 570 ; Voix nouvelles 93 ; Signes Musiques 95) : « Et Jésus Christ est la tête de ce corps : l’Église du Seigneur », avec ses couplets 5, 7 et 8.

Dimanche 5 juin 2022 – Pentecôte

On pensera, en ce jour, à l’accueil des différents membres de la communauté paroissiale, surtout si celle-ci comporte une grande diversité culturelle. Par ailleurs, si la confirmation des adultes a eu lieu la veille dans la cathédrale, les confirmés seront accueillis en paroisse où l’équipe liturgique sera attentive à leur donner une place significative, à leur confier une mission particulière pour cette célébration (lectures, intentions de prière universelle, etc.).

Ouverture de la célébration

Pour la procession d’entrée, de nombreux chants invoquent l’Esprit Saint : Envoie ton Esprit Saint K 47-40 (CNA 502 ; Voix nouvelles 43 ; Signes Musiques 110) ; Souffle imprévisible KY 28-44 (CNA 688 ; Voix nouvelles 18 ; Signes Musiques 74) ; Venus de tous les horizons TX 64-72 (Voix nouvelles 88) : « Réunis par un même Esprit, rendez grâce » ; Ouvrez vos cœurs KP 79 (CNA 812 ; MNA 36.34 ; Voix nouvelles 9 ; Signes Musiques 134) : « Ouvrez… ouvrons », « Offrez… offrons » ; Pour accomplir les œuvres du Père K 234-2 (Signes Musiques 20) : « L’Esprit nous appelle à vivre aujourd’hui de la vie de Dieu. »

Liturgie de la Parole

Le psaume 103 ouvre et clôt le temps pascal puisqu’il est le premier psaume chanté lors de la veillée pascale et également celui de ce jour ; il nous invite à chanter les merveilles que fait le Seigneur dans la création. Ce psaume n’ayant pas été modifié par la nouvelle traduction du lectionnaire, on pourra chanter l’antienne sur la mélodie bien connue Ô Seigneur, envoie ton Esprit (CNA, p. 126). La séquence sera chantée après la deuxième lecture : soit Veni Sancte Spiritus (CNA 506 ; Voix nouvelles 24) en veillant à donner la traduction à l’assemblée, soit dans une version en français comme la version de Taizé KY 169 (CNA 689 ; MNA 84.17 ; Signes Musiques 122) ou Viens Esprit Saint, KL 44-78 (Il est vivant 14-49 ; Signes Musiques 116) ou Séquence du Jour de la Pentecôte KL 29-79 (Signes Musiques 62).

Liturgie eucharistique

Si l’assemblée regroupe de nombreuses personnes de différentes langues, on pensera à manifester l’universalité de l’Église, par exemple, en disant le Notre Père soit chacun dans sa langue, soit en faisant entendre quelques mots du début de cette prière dans chaque langue. Pour accompagner la procession de communion, Que soit parfaite notre unité D 341-1 (Signes Musiques 89) qui reprend des versets de l’Évangile : « L’Esprit que le Père enverra […] vous fera vous souvenir de tout ce que je vous ai dit » ; un bon soliste est indispensable. Convient aussi Esprit d’amour, Esprit d’unité D 47-42 (Voix nouvelles 13) : « Rassemble-nous à la table du Seigneur. Fais de nous un seul corps. »

Envoi

Après la bénédiction solennelle et l’envoi, nous sortirons en chantant Allez par toute la terre TL 20-76 (CNA 533), Peuple de lumière T 601 ou Peuple de Dieu, marche joyeux K 180 (CNA 574).

Dimanche 12 juin 2022 – Sainte Trinité

« Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit » chantons-nous dans l’acclamation à l’Évangile de ce dimanche, prolongement de la Pentecôte. Devant l’immensité du ciel, devant la création entière, devant la splendeur de Dieu, nous nous sentons si fragiles : Qu’est-ce que l’homme pour que tu penses à lui ? dit le psaume, et « qui donc est Dieu ? » pouvons-nous murmurer en retour, en nous émerveillant et en rendant grâce. L’encens symbolisera notre prière s’élevant vers le Seigneur et son parfum suave nous rappellera la bonne odeur de sainteté que nous sommes appelés à répandre dans notre communauté paroissiale et ailleurs.

Ouverture de la célébration

La procession d’entrée sera solennelle, avec la croix en tête, l’évangéliaire, s’il y en a un (ou à défaut, le lectionnaire) porté haut de manière visible. Dès le chant d’entrée, nous nous tournons vers le Seigneur avec Pour l’amour de cet homme WP 28-47-1 [A 28-47-1] (Voix nouvelles 27 ; livret Ancoli 2015) avec son refrain : « Nous voici devant toi, ô notre Père », Chantons à Dieu MP 30-79 (CNA 538 ; Voix nouvelles 24 ; Signes Musiques 54), ou Dieu notre Père, amour puissant MP 31-44 [L 31-44] (Signes Musiques 56) dont la mélodie bien connue de Schütz est souvent chantée comme Alléluia ou avec un texte proche du psaume 150 Par la musique et par nos voix Y 43-38 (CNA 572). On n’oubliera pas que le texte de l’hymne du Gloire à Dieu a une dimension trinitaire forte ; on le chantera dans la version musicale choisie pour le temps pascal.

Liturgie de la Parole

Le psaume 8 n’est chanté le dimanche que lors de la fête de la Sainte Trinité de l’année C ; il n’a pas été modifié dans la nouvelle traduction du lectionnaire, on peut donc chanter l’antienne sur la mélodie bien connue « Ô Seigneur, notre Dieu, qu’il est grand ton nom par tout l’univers » (CNA, p. 24, ou MNA, p. 5). À l’Évangile pour l’acclamation, « au Dieu qui est, qui était et qui vient », prenons l’une des propositions des dimanches précédents avec la cantillation du verset. Pour la proclamation de la foi, nous pouvons prendre la forme dialoguée de la nuit pascale, ou le symbole de Nicée-Constantinople.

Liturgie eucharistique

Après la communion, nous pouvons chanter en action de grâce l’hymne Père adorable M 28-50-4 (CNA 516) ; ce texte trinitaire a été mis en musique et en polyphonie par C. Métayer (Voix nouvelles 17), J.-M. Dieuaide (Voix nouvelles 28), M. Wackenheim (Signes Musiques 80). D’autres hymnes ont été écrites avec cette dimension trinitaire : Dieu inconnu (CNA 515), Grâce te soit rendue MY 36-76-7 (Voix nouvelles 74) de M. Jaillet ou MY 36-76-4 (Signes Musiques 98) de P. Robert. S’il y a une chorale, elle pourra chanter Ô Père, ô Tout-Puissant MP 22-26-1 (Voix nouvelles 55) de M. Godard ou MP 22-26-3 (Signes Musiques 80) de M. Wackenheim.

Dimanche 19 juin 2022 – Saint-Sacrement

En ce jour de fête, la liturgie de la Parole nous offre ces deux passages clés de l’institution de l’eucharistie où le Christ nous invite à perpétuer son action de grâce : Faites cela en mémoire de moi et Donnez-leur vous-mêmes à manger. Les équipes liturgiques veilleront à faire connaître à l’avance aux paroissiens ne pouvant se déplacer qu’ils ont la possibilité de recevoir la communion grâce à des personnes habilitées à ce service par le curé de la paroisse. Ces dernières peuvent être envoyées solennellement au moment opportun.

Ouverture de la célébration

Pendant la procession d’entrée, Dieu nous éveille à la foi IA 20-70-3 (CNA 546 ; Voix nouvelles 69-70) : « Dieu nous invite au repas. Dieu nous convoque à la joie ». S’il y a un groupe de chanteurs, prendre Pour avancer ensemble KD 20-38-1 (CNA 524 ; Voix nouvelles 49 ; livret Ancoli 2011 ; Signes Musiques 70) : « Abreuvons-nous aux mêmes sources, partageons le même pain, ouvrons nos cœurs au même souffle. » Pour la préparation pénitentielle, prendre la formule du Missel romain « Seigneur Jésus, par ton mystère pascal », mise en musique par P. Lamon (Voix nouvelles 83 ; livret Ancoli 2011) ou par P. Robert, AL 56-29, Messe pascale : « Par la communion à ton corps, tu nous fais participer au sacrifice pascal. »

Liturgie de la Parole

Le psaume 109 est un psaume dit « royal » qui n’est chanté qu’en ce dimanche sur l’ensemble des trois années. En le chantant, nous reconnaissons celui que les prophètes annonçaient, Jésus le Christ qui par l’offrande de sa vie a dépassé tout sacerdoce antérieur et que nous proclamons prêtre et roi à jamais.

La séquence Lauda Sion est une véritable catéchèse sur l’eucharistie ; on veillera à en donner le texte à l’assemblée et on choisira, parmi les vingt-quatre strophes, celles que l’on désire faire entendre ; ce sont, le plus souvent, les premières et les dernières strophes qui sont proposées.

Liturgie eucharistique

Pendant la procession des dons, prendre le canon Dieu notre Père, voici le pain B 57-30 (Voix nouvelles 73 ; Signes Musiques 112), ou Voici rassemblée B 52-91-7 (Signes Musiques 123) de P. Robert, ou B 52-91-2 (Voix nouvelles 60) de J.-L. Guyard.

De nombreux chants pourront accompagner la procession de communion : Qui mange ma chair D 290 (CNA 343 ; MNA 85.19 ; Voix nouvelles 83 ; Signes musiques 93) ; En marchant vers toi, Seigneur D 380 (CNA 326 ; Voix nouvelles 91 ; Signes Musiques 100) : « Par ce pain que nous mangeons, tu rassembles les croyants, peuple saint de baptisés appelés à l’unité » ; La coupe que nous bénissons D 361-1 (CNA 331 ; Signes Musiques 147) ; Voici le pain partagé D 14-42 (CNA 348 ; Voix nouvelles 77) : « Recevez le corps du Christ, devenez le corps du Christ. »

Paul Craipeau 

Dimanche 26 juin 2022 – 13e dimanche ordinaire

Jésus achève son ministère en Galilée. Il est temps pour lui de prendre la route de Jérusalem. Il sait ce qui l’attend ! Ils lèveront les yeux vers celui qu’ils ont transpercé (Jn 19, 37). Ce n’est pas par l’observance des préceptes de la Loi que l’on peut être sauvé, mais par la foi en Jésus qui nous sauve par amour et fait de nous des justes. C’est l’Esprit Saint qui opère en nous cette justification. C’est l’Esprit Saint qui inspire et conduit le disciple de Jésus !

Ouverture de la célébration

Nous pourrons prendre le chant Regarde avec amour K 35-64-3 (Voix nouvelles 81). Le cantique Chantons à Dieu MP 30-79 [L 30-79] (CNA 538 ; MNA 46.12 ; Voix nouvelles 24) introduira la célébration de ce dimanche de manière ajustée. Un autre chant, peut-être plus connu, Peuple où s’avance le Seigneur K 82 (CNA 578, MNA 52.16) conviendra également, tout comme le tropaire Pour avancer ensemble KD 20-38 [K 20-38] (CNA 524 ; Voix nouvelles 31 ; ou nouvelle mélodie dans Voix nouvelles 29) ou Un homme au cœur de feu O 170-1 [T 170-1]. Si l’on veut invoquer l’Esprit Saint, on pourra chanter Souffle imprévisible KY 28-44 [K 28-44] (CNA 688).

Liturgie de la Parole

Dans le psaume 15, le psalmiste redit sa confiance indéfectible en celui qui l’appelle. Il exprime la joie de ceux qui, librement, choisissent d’être au service de Dieu. L’antienne : « Dieu, mon bonheur et ma joie »du CNA (p. 28), offre une musique vigoureuse.

Ce dimanche, il pourrait être intéressant de marquer davantage la profession de foi en chantant le Symbole baptismal (CNA 225) ou en prenant le symbole de Nicée-Constantinople.

Pendant la prière universelle, on chantera le refrain Les yeux levés vers toi (CNA 231-11) avant la première intention et après la dernière, en prenant le temps de prier en silence entre chaque intention.

Liturgie eucharistique

Comme processionnal de communion, nous pourrons chanter le chant du 49e congrès eucharistique international à Québec Don de Dieu, ou Laissons-nous transformer par la lumière N 47-99, La Sagesse a dressé une table D 580 [SYLF 502] (CNA 332), Partageons le pain du Seigneur D 39-31 (CNA 342 ; MNA 85.18 ; Voix nouvelles 73) ou N’oublions pas les merveilles de Dieu ZL 33-34. En action de grâce après la communion, Pour que nos cœurs D 308 (CNA 344 ; MNA 29.25).

Envoi

Avant de partir, on pourra chanter Peuple choisi K 64-4 SM, si la chorale le connaît bien : « Peuple choisi pour annoncer une espérance, montre ton Christ, il t’a chargé de sa présence », ou Peuple du Dieu vivant K 42-70 avec les couplets 6 et 8.


  • CNA : Chants notés de l’assemblée.
  • MNA : Missel noté de l’assemblée.

 

Vierge (1916), Odilon Redon (1840-1916), Bordeaux, musée des Beaux-Arts. © Mairie de Bordeaux, musée des Beaux-Arts, photo L. Gauthier.