Magnificat

Les trésors de la rédaction

La joie de l’Avent

Par Marie-Noëlle Thabut

Partager sur :

Le motif de cette joie est toujours le même : Dieu va sauver son peuple.

Nous n’avons pas l’habitude de vivre l’Avent comme un temps joyeux, mais peut-être avons-nous tort, car de nombreux textes de cette période (et pas seulement ceux du troisième dimanche, dit de Gaudete) sont très nettement empreints de joie, comme l’est une heureuse attente.

Les prophètes Isaïe, Baruc, Sophonie, pour ­commencer, multiplient les invitations à se réjouir : Exultant de joie, vous puiserez les eaux aux sources du salut. […] Jubilez, criez de joie, habitants de Sion (Is 12, 3.6) ; Jérusalem, quitte ta robe de tristesse […] car Dieu conduira Israël dans la joie, à la lumière de sa gloire, avec sa miséricorde et sa justice (Ba 5, 1.9) ; Pousse des cris de joie, fille de Sion ! […] Réjouis-toi, de tout ton cœur bondis de joie, fille de Jérusalem ! (So 3, 14). Le motif de cette joie est toujours le même : Dieu va sauver son peuple.

À plus forte raison, saint Paul peut rappeler aux ­chrétiens leurs motifs de joie : Frères, soyez toujours dans la joie du Seigneur ; je le redis : soyez dans la joie (Ph 4, 4).

Nous voilà prêts à entendre la prière d’ouverture : « Tu le vois, Seigneur Dieu, ton peuple attend avec foi la fête de la naissance de ton Fils ; nous t’en prions, accorde-nous de parvenir au bonheur d’un tel salut, et de le célébrer solennellement avec une joie toujours nouvelle » (3dimanche de l’Avent).

©MGF no 349, décembre 2021

Partager sur :

Marie-Noëlle Thabut

Marie-Noëlle Thabut est bibliste dans le diocèse de Versailles. Avec un grand sens pédagogique, elle fait partager sa passion pour la Bible à travers des formations, des conférences et des voyages. Elle collabore régulièrement à la chaîne KTO, à Radio Notre-Dame et à Magnificat.

Autres articles

Mgr Timothy Verdon

La prière dans l'art

Dans un extraordinaire voyage à travers les siècles, monseigneur Timothy Verdon, directeur du département d’art sacré de l’archidiocèse de Florence, nous invite à redécouvrir avec émerveillement la manière dont les artistes ont dépeint la prière chrétienne à travers les âges.

Empruntez cette via pulchritudinis, ce “chemin de la beauté” proposé par les plus grands maîtres de la peinture et laissez votre propre prière s’en nourrir au fil des pages.

9 jours avec Saint Joseph

retraite en ligne

9 jours avec Saint Joseph

Chaque jour, laissons-nous guider par saint Joseph dans tous les aspects de notre vie !

Chaque matin, plongez au cœur de la lettre apostalique Patris corde.

Chaque soir, prenez le temps de méditer.